Je thème, c'est ma version ... la suite

23 juillet 2021

Bouge toi le derch ! (23/07/2021)

Ohhh, il faut que j’arrête de laisser mes lecteurs préférés sans nouvelles fraiches !
Allez latataflo, un peu de discipline bon sang (laisse Lucette, je me parle à moi même...) !

Humm - me dis-je - tu vas encore te trouver des excuses, du genre :

«  euh, j’ai pas trop le temps », ouais ben on a tous des vies de dingue, c’est pas une raison ça, ou encore

«  ben, j’ai beaucoup de travail », bla-bla-bla t’en a toujours eu ...

Non, la vraie vérité, c’est, comme je l’ai déjà dit, qu'il faut se frayer un chemin jusqu’à l’ordinateur …


Car oui Madame ma vie est un film, une série d’aventures !

Et pour preuve ... une fois que j’ai affronté les sorcières du boulot et les dragons des supermarchés, il me faut concocter la potion de jouvence de ma progéniture telle l’abeille ouvrière…
Ensuite, il faut traverser le salon en évitant tous les pièges, puis arrivée à l’ordinateur, il me faut affronter chaque monstre collé à l’écran ; il y en a 3 !

Surtout, quand j’ai enfin atteint le Graal, pas question de se lever une seconde pour absorber ma pitance ou libérer mes flancs de la moindre lourdeur sinon un des montres recolle immédiatement ses petites ventouses dessus…

Alors qui a dit que toutes les vies n’étaient pas des romans ? Moi je dis "Indiana Jones est une tafiole!"

 

Mais bref, ça aussi ce n’est pas une excuse car … j’ai toujours mon téléphone… arf, grillée latataflo!

Posté par Latataflo à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juillet 2021

Pourquoi vivons-nous à travers nos enfants? (03/07/2021)

Spéciale dédicace à certaines collègues croisées durant ces dernières années ...

Il fut un temps où on était jeune, on découvrait la vie, on partageait des expériences, des émotions et les personnes avec nous buvaient nos paroles comme on buvait les leurs ...

On mangeait des crêpes ou des raclettes, on faisait des jeux, on allait dans des soirées pourries dont on parlait à la soirée crêpe suivante, on allait dans des lieux improbables, dans des expos ou des musées, on parlait des profs ou des chefs comme si eux mêmes étaient des anecdotes !

Puis, vient la vie de couple, le nouveau petit copain (ou petite copine), devient l'intrus à faire accepter par les potes (souvent en carton...). Une nouvelle aventure commence ... puis les enfants arrivent ...

Bref, je ne suis pas particulièrement nostalgique, la vie est ainsi faite et personnellement, elle me convient comme elle est ...

Mais il faut se rendre à l'évidence, à un moment, on ne suscite plus l'intérêt de personne ... et plus on vieillit, plus c'est le cas, surtout dans cette nouvelle société où tout va vite, il faut à tout pris papillonner, avoir des relations sociales, tisser un réseau, etc.

Seulement voilà, on n'a déjà pas le temps de s'occuper des gens qu'on aime vraiment alors pourquoi s'occuper de ceux qu'on ne connaît pas ? Quand des étrangers deviennent plus intéressants que vous pour vos proches, quand ils sont "likés" pour un gâteau qu'ils ont fait alors que vous vous tuez à préparer des petits plats tous les jours sans le moindre remerciement, ne vous sentez-vous pas inintéressant ?

Je ne parlerais pas de ceux qui vont gravir l'Himalaya pour prouver qu'ils sont encore jeunes mais plutôt de tous ceux qui se recentrent sur leur progéniture qui elle, semble avoir tout ce qu'eux n'ont pas : "mon fils est beau", "ma fille est en médecine", "ma fille fait du piano", "mon fils est un athlète", etc. et puis parfois, ils s'enferment dans cette vie à travers leurs "successeurs" en souffrant des résultats et en oubliant eux mêmes les autres !

Alors choisissez de vivre avec vos enfants, de partager, mais choisissez de vivre pour vous pas à travers eux.

 

Bienveillance ou abnégation ?

Posté par Latataflo à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2021

Quand la vie commence à nous rattraper ... (16/04/2021)

Je vous disais dans le billet précédent que je réfléchissais (si, si, ça m"arrive encore ...) ... Ces derniers temps, mon passé s'est rappelé à moi. Non pas qu'il me passionne ou que je suis nostalgique car l'intérêt que je lui porte est surtout du à l'expérience qu'il m'a apporté.

Cependant, un évènement m'a perturbé, je ne sais pas bien pourquoi (en meme temps je ne suis pas psy) ...

Il faut vous quand même que je vous explique le contexte :

Quand j'avais 8 ans, nous avons déménagé. J'avais une copine à l'époque et les portables n'existaient pas. Aussi avec Isabelle, nous avons décidé de nous écrire.

Durant 6 ans, nous nous sommes écrit. Je suis alors allée la voir chez elle (j'avais 14 ans), durant 2 ans encore nous avons continué à nous écrire puis c'est elle qui est venue chez moi.

Ensuite, nous avons été un peu en contact jusqu'à mes 23 ans puis on s'est perdu de vue même si nous avons communiqué à nouveau j'avais 35-40 ans... Puis plus rien.

Au final, je ne savais plus grand chose d'elle, on ne peut pas dire quelle était vraiment proche ni même qu'elle était vraiment une amie mais plutôt une évidence inconsciente qui m'accompagnait depuis toujours. Or, le 14 février, j'ai cherché sur le net pour voir si je la retrouvais et j'ai appris le qu'elle était morte le 4 janvier 2021.

Je ne sais pas pourquoi cela m'a fait de la peine, ... ça m'a même chamboulée, pas au point de pleurer mais plutôt au point d'avoir une sorte de mélancolie installée sur l'estomac.

Je me suis dit : "Serais-je donc à l'heure des premiers décès, des premières maladies ? Après le temps des fêtes, des mariages, des enfants puis des divorces, serais-je donc arrivée à cette période où on découvre qu'on n'est pas immortel ?"

C'est pourquoi je me suis retournée un moment sur mon passé et je me suis mise à chercher des gens que je connaissais (des copains de collège, lycée, etc.), une sorte de boulimie du passé ... Euhhhh,  et puis j'ai mangé des nems, regardé un film et le vie a repris son cours ... (bizarre non?)

Comme disait un coureur célèbre : "La vie, c'est comme une boîte de chocolat, on en sait jamais sur quoi on va tomber" ...

Ben, c'est fois là, pour moi, c'était une crotte en chocolat !

Posté par Latataflo à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2021

Des news, le début de la fin ... des haricots! (10/04/2021)

Je ne sais pas si c'est la crise de la quarantaine (ou devrais-je dire de la cinquantaine dont je suis plus proche), la crise du Covid-19 ou bien le fait qu'on ait posé les valises mais depuis quelques temps, je me pose à nouveau des questions ... Cela remue inexorablement mon passé, mon enfance, et ma vision du monde ...

Commençons par ma vision sur le monde les teubés ...

En fait, la pandémie qui tourne en boucle génère des groupuscules réfractaires du genre : "marre des restrictions", "marre de la privation de libertés" ...

Comme dirait une sociologue qui s'ignore "Non mais allo quoi !"... Privation de liberté? J'ai juste envie de dire "Bande de teubés pourris gâtés!"

- Allez en Birmanie et vous verrez ce qu'est la privation de liberté! 700 morts depuis le mois de février, juste parce qu'ils ne sont "pas d'accord!" ..

- Dans certains pays d'Afrique, les accès à l'information sont limités pour éviter que le gens en sachent trop.

- Et je ne parle même pas de la Russie où on tue dans l'oeuf toute envie de s'opposer à Poutine!

Alors à tous les imbéciles (toujours les mêmes ...) qui se plaignent sans réfléchir et déversent ou partagent leur pauvre vie sur les réseaux sociaux ou même au journal télévisé, j'ai envie de dire "Gardez vos plaintes et autres gilets jaunes pour vos repas de famille."

Quant aux journalistes qui relaient ça, vous ne valez pas mieux quand on sait à quel point la liberté de la Presse peut être muselée ailleurs, vous devriez avoir honte!

La pandémie, c'est dur pour tout le monde mais ce n'est pas 'les camps de concentration'!

A bon entendeur, ... je vais boire un café ... chez moi!

Posté par Latataflo à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2021

Les oiseaux (13/02/2021)

Cette semaine, en arrivant au travail tôt le matin, j'ai entendu les oiseaux pour la première fois depuis le début de l'hiver.

Cet événement a dessiné un sourire involontaire sur mon visage ... Ce petit bonheur a égayé mes journées dans un contexte actuel difficile et au long d'une semaine stressante et hyperchargée ...

Puis, nous avons mangé dehors mercredi midi (le 10/02) pour la première fois de l'année (au soleil et a la.cale du vent) ... C'était chouette ..

L'espoir renaît, et pour moi c'est ce qu'on oublie d'apprécier en ces temps troublés ...

Posté par Latataflo à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 janvier 2021

Sport Télé (30/01/2021)

Depuis quelques semaines, on est, comme tout un chacun, beaucoup à la maison. Alors après avoir réalisé toutes les activités qui nous occupent en temps normal, ... ben on allume la télé. 

Mais voilà, après avoir fait le tour des chaînes et ingurgité les coranainfos qui sentent la vieille poubelle rehaussées d'un peu de Trumpette non musicale, nous avons tenté les chaînes de sport.

Nous nous sommes lancés dans un défi sportif : le biathlon ... Une blancheur, des sapins, de beaux sportifs ... C'est vrai ça fait du bien, il courent, ils tirent ... et nous on regarde ! Est-ce le manque de neige dans cette nouvelle région, l'envie d'aller bouger notre corps ou le fait que le biathlon soit un sport technique dont les épreuves sont plutôt courtes, animées donc pas ennuyeuses?

Je ne sais pas, en attendant cette semaine, pas de biathlon alors hier, c'était handball : arf, l'équipe de france vient de perdre en quart de finale !

 

Bref, quand même ça change les idées ...!

Posté par Latataflo à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2021

J'aime la galette (10/01/2021)

La déprime me guette, il neige partout en France sauf ... là où on habite maintenant ...

Fini les belles photos de blanc immaculé, fini les bonhommes et les boules de neige en emmenant les enfants à l'école ... A St Etienne, chaque année, on avait notre petite récompense blanche ...

bpnhomme_neige

Vous allez me dire : "Ben, va au ski !..." Euhhh, vu la période (confinement et couvre feu) ça va être compliqué ...

Bref, ce n'est pas grave, dans un mois les premiers soleils remplis d'espoir (enfin "ici" n'a pas que du mauvais ...).

En attendant, on se venge sur la tartiflette, sur la fondue, sur le pot au feu et ... sur la galette ...

Hier, j'ai fait la première galette de ma vie ... D'habitude on l'achète mais là je me suis sentie d'humeur pâtissière ....voilà le résultat ...

IMG_20210109_161153_7

Certes, ça n'a pas le glamour d'une galette hachetée chez un grand pâtissier, en plus, c'est une frangipane amande-noisette (diantre!!!) ...

IMG_20210109_161411_6

 

En attendant, le roi c'est Matmat et mon ventre me remercie ....

 

Posté par Latataflo à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2021

Cinéma de Noël (04/01/2021)

Comme nous étions plus ou moins consignés chez nous durant la période de Noël, nous avons décidé de se faire quelques "plateaux-ciné".

Nous avons donc vu :

Tenet : bon alors au début du film, ils disent "faut pas chercher à comprendre", et bien vous savez quoi, c'est ce que j'ai fait et j'ai tout compris ... euh, ou presque.

A part ça, je n'aurais qu'un truc à dire "Je n'aimerais pas être dans la tête de Christopher Nolan", ça doit être bien le bordel !  En fait, j'ai bien aimé mais je pense que je vais le regarder une 2è fois pour insiter sur quelques passages ...

 

L'emmerdeur = la reprise du film du même nom initialement avec Lino Ventura et Jacques Bref réincarnés ici par Richard Berry et Patrick Timsit.

Je concède aisément que l'exercice de reprise des rôles après les performances de Lino Ventura et Jacques Brel ne soit pas facile, il en demeure un film sympa que les enfants ont aimé (moi un peu moins, sans doute avais-je trop aimé la 1ere version, je ne sais pas mais je n'ai pas accroché réellement).

 

Boutchou, l'histoire de grands-parents complètement gagas de leur petit fils.

Les parents, débordés par leur vie professionnelle, font appel à leurs parents respectifs pour les aider à garder leur enfant, ces personnages un peu farfelus qui ne s'apprécient pas entre eux vont complètement dérailler.

Les enfants ont aimés, et moi j'ai trouvé ça digeste, un peu longuet, un peu exagéré mais sympathoche quand même.

 

Astérix et le secret de la potion magique, pour ceux qui connaissent bien Astérix, pas de nouveauté...

Mais moi, initialement, je ne suis pas fan mais alors pas fan du tout (peut être à cause d'une certaine punition en colonie de vacances, je ne sais pas ...). Seulement voilà, parfois, il faut faire plaisir à sa progéniture et la période de Noël s'y prête. Alors, en bonne maman (mais non ... pas la confiture, vous ne pensez qu'à manger alors!) , avec la plus grande docilité du monde, je me suis mise à regarder avec MatMat. Et bien, je me suis pissée dessus de rire, ... comme quoi les a priori !

 

Gravity, ... jamais vu avant et ... "vini vidi vici !", je résumerais par "2 acteurs, l'Espace, 1 film" ... (traduisez comme bon vous semble, eheh)

 

Enfin, ma perle du moment : "SOUL", un petit bout de magie de Noël, j'ai été touchée par ce dessin animé, joli, bien réalisé, dans lequel la musique n'est pas pour nous déplaire ... je n'en dirais pas plus, d'ailleurs, je ne saurais pas quoi dire ... a part un mot un peu crétin "Supermégachoupawizzz"

Passionné de jazz et professeur de musique dans un collège, Joe Gardner a enfin l’opportunité de réaliser son rêve : jouer dans le meilleur club de jazz de New York. Mais un malencontreux faux pas le précipite dans le « Grand Avant » – un endroit fantastique où les nouvelles âmes acquièrent leur personnalité, leur caractère et leur spécificité avant d’être envoyées sur Terre. Bien décidé à retrouver sa vie, Joe fait équipe avec 22, une âme espiègle et pleine d’esprit, qui n’a jamais saisi l’intérêt de vivre une vie humaine.

soul

Posté par Latataflo à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 janvier 2021

Noël 2020 (02/01/2021)

Ce Noël a été un peu particulier ...

A cause du Covid-19 (et je dirai toujours LE car LA Covid-19 sonne vraiment trop pourri), nous avons passé Noël tous les 4.

Tous ensemble, on a fait le sapin, préparé les cadeaux, réfléchi au menu de Noël, décidé de ce que nous ferions au Réveillon.

Le soir venu, nous avons préparé quelques schmurtz pour l'apéro, dressé une jolie table. Puis nous avons joué au Trivial pursuit Famille en sirotant un petit apéro.

Nous avons mangé les entrées en discutant tous les 4 après quoi, nous avons déballé les cadeaux, faisant des heureux !

Nous avons mangé notre poulet aux morilles et comté en regardant un film, puis 2 avant de nous finir à la bûche glacée ...

Le programme de cette soirée a été pour le moins classique et pour certains d'entres vous, sans doute ennuyeux. Les mets relativemment simples et la soirée n'ont effectivement rien eu d'exceptionnel mais chacun d'entre nous a passé un super moment malgré les circonstances.

C'était chouette, et nous avons même fait une "photo de Noël" :

No_l_2020

Posté par Latataflo à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2020

Pourquoi ai-je (une fois encore) le syndrome de la page vide? (16/12/2020)

Je n'y peut rien, rien ne vient ...

Je pourrais vous parler du confinement ? Ben non déjà fait ...

Je pourrais vous parler des restaurants, de la gastronomie, des poids que j'ai soulevés à la muscu ou du dernier film que j'ai vu? ... Et non, d'autres le crient suffisamment fort !

Je pourrais vous parler de la fin de vie de ma Pepette, ma minette de bientôt 17 ans ... Trop triste, je n'en parlerai pas non plus.

Je pourrais vous parler du réchauffement climatique, mais ce serait rappeler que l'Homme ne mérite pas sa place sur Terre.

Je pourrais vous parler de MatMat et Lunette, souvenez-vous, mes lardons mais si rappelez-vous, roh, bon sang mais suivez un peu ... mauvais élèves, va!

Je pourrais vous parler de la magie de Noël, là encore, je risque de faire un bid cette année.

Alors je ne vous parlerai de rien, oui, rien, c'est bien aussi, le rien, le vide ... c'est ni triste, ni gai, ni moche, ni pourri, ni colérique et sourtout, c'est le début de tout, le beau, le nouveau, le renouveau, le grand, l'univers, l'infini!

Oui, je veux vous parler du Rien qui attise Tout, source de modération, de relief ... Oui le RIEN car avant je n'avais rien aujourd'hui, j'ai TOUT!

Comme qui dirait ... "A bon entendeur, Salut!"

Posté par Latataflo à 05:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]